Le blogue officiel des amies et amis du Latina
facebook twitter

3
Dec

Un matin pas comme les autres

Mercredi matin, dure réalité de la vie professionnelle, je pars en repérage-dégustation avec Bernard L. 9h du matin, il pleut et c’est bien triste. Un bon quart d’heure de voiture et nous voici devant un Bed & Breakfast.

Ding Dong. Un homme aux cheveux poivre et sel et petites lunettes nous ouvre la porte. Une douce musique classique mous accueille dans une pièce propre et bien rangée qui ressemble à un atelier. Une grande table de bois, une table de coupe, quelques instruments de musique, une étrange machine manuelle pour emballer et tout un stock de jolies boites de fer. Nous sommes chez Ken Ilasz, celui que Philippe Mollé a poétiquement surnommé l’homme aux gâteaux.

Cela fait un petit moment que nous avions prévu de rendre visite ce spécialiste du cake aux fruits, mais vous savez ce que c’est, le temps file et certaines choses finissent par se voir repoussées bien loin sur le calendrier. Bref, il était temps de passer à l’action. Sympathique, généreux et passionné, Ken nous raconte comment, à cause d’une vieille recette de famille servie aux visiteurs de son Bed & Breakfast, il est un jour invité à un salon de la gastronomie au Japon, à côté de Fauchon, au Ritz-Carlton de Tokyo. De cette expérience mémorable découle ensuite une première commande de plusieurs centaines de cakes pour la plus prestigieuse enseigne d’épicerie fine japonaise. En un rien de temps, l’autodidacte se retrouve à la tête d’une micro pâtisserie artisanale installée… chez lui. Un Kitchen Aid, un four, un grand bol, une recette et un employé : lui-même. L’aventure est lancée.

Après cette histoire rocambolesque, Ken nous propose de gouter le fruits de son labeur. Enfin! Il faut dire qu’à force de l’écouter nous parler des fruits qu’il choisit, de comment il les fait mariner pendant deux mois dans des décoctions de son cru et de pourquoi il fait finalement vieillir ses cakes pendant près d’un an avant de les proposer à la vente, nous commencions à avoir méchamment l’eau à la bouche.

Ken avait donc raconté son histoire et c’était maintenant notre tour de nous mettre à table.

Premier test : un cake jeune (1 semaine)

Visiblement, il y a bien des fruits dans ce cake, chaque tranche en est bien garnie et c’est déjà bon signe, car il n’y a rien de plus frustrant qu’un cake aux fruits où on cherche les fruits comme la fève dans la galette des rois. Le gâteau de couleur ambrée à l’air compact et franchement appétissant. La première bouchée vient confirmer tout ce à quoi nous nous attendions. Le cake aux fruits de Ken n’est pas sec et n’est pas sucré outre mesure. Les arômes subtils d’épices, de fruits et de rhum remontent amicalement dans le nez, tandis que les papilles font le plein de saveurs. Nous sommes conquis. Il ne manque qu’un petit thé ou un bon café pour accompagner tout cela et le tableau serait complet.

Deuxième test : un cake vieilli (1 an)

Visiblement, il n’y a pas vraiment de différence, si ce n’est qu’on salive déjà suite au test précédent. À l’instar du cabot de Pavlov, la vision de ce délice est un peu notre cloche qui tinte. C’est parti pour la prise 2 et nous n’avons pas chagrin de notre course. Si le premier cake était excellent et subtil, celui ci est une version plus… intense. La texture est plus dense ce qui est particulièrement agréable, la tranche n’est pas sèche et les arômes sont décuplés. Avec le temps, le rhum, les épices, les fruits confits et les décoctions maisons se sont mélangés et ont continué d’infuser dans le cake pour en faire une véritable arme de dégustation massive.

Ken a longtemps fait un seul cake, mais dans sa lancée nippone, il a décidé d’expérimenter et il propose maintenant sa recette dans plusieurs versions avec des fruits et des infusions différentes, toutes développées à la maison.

Grands professionnels, nous avons tout, tout, tout, tout gouté et sommes repartis avec une première livraison de 24 cakes aux fruits. Pour le moment nous n’avons que la version originale et, en fonction de son succès, nous agrandirons certainement la gamme au fil des mois. Lors de notre visite, Ken venait de terminer une commande de 300 cakes pour le pays du soleil levant. Une petite commande qui lui a quand même pris 15 jours à préparer et emballer, seul, à la main, dans sa micro-pâtisserie, avec son fameux bol de métal avec lequel il a à ce jour fait quelques 10000 cakes!

Pour les fêtes, une grande occasion, ou juste pour le thé de 17h, faites comme nous et optez pour les 900g de plaisir pâtissier de Ken Ilasz mais attention, après la première bouchée vous ne verrez plus aucun cake aux fruits sans une petite pensée pour celui de Ken, cette spécialité unique qui renferme en son coeur toute la tradition pâtissière européenne des origines Austro-Ukrainiennes de son auteur.

Plus d’informations sur le site de Ken Ilasz : Boulanger Bassin B&B

Catégorie/Category : Événements / Coup de coeur ! / Les produits à découvrir

Une/One Response to “LE CAKE AUX FRUITS ULTIME”


Correia 03/12/2011

Merci pour l’article sur les cakes de Ken, nous sommes fans et la nouveauté des 6 délices est remarquable. un cadeau de noël très chic! faites le savoir il le mérite. Jean-Michel Correia